Hitman Blood Money

Publié le par http://pitpubmedia.over-blog.com/

Hitman : Blood Money



Editeur :
Eidos Interactive

Type : Infiltration

Sortie : 25 mai 2006

Classification : interdit - de 18 ans

 

Test

Graphismes 14/20

S'il n'y a pas de quoi tomber à la renverse sur PC, Blood Money s'en tire assez bien avec des environnements massifs assez détaillés et de jolis éclairages. Le bémol portera sur des personnages un peu grossiers en termes d'animation et une gestion des transitions de lumières intérieures/extérieures un peu maladroite. On note également quelques légers problèmes de fluidité sur PC.

Jouabilité 16/20

Peu de changements dans la prise en main qui reste donc tout à fait instinctive. Le gameplay a déjà fait ses preuves et en dépit de nouveautés dispensables, il profite de missions d'envergure et d'un nombre de possibilités faramineux. Du Hitman pur jus..

Durée de vie 17/20

Le temps nécessaire à la mise en place d'un plan à toutes épreuves est conséquent et la liberté d'action vous poussera facilement à refaire les niveaux pour améliorer vos performances..

Bande son 18/20

Musicalement, pas de surprises, c'est du Jesper Kyd, donc c'est fabuleux. Un mélange adroit de thèmes symphoniques et de samples électroniques. Le doublage est peut-être un léger cran en dessous, et encore, c'est se montrer difficile.

Scénario 15/20

Un peu confus dans sa présentation, le scénario n'en réussit pas moins à intriguer. Alors, Code 47, mort ou vif

Conclusion

Hitman : Blood Money

Note Générale

 16/20


On nous aura fait miroiter bien des nouveautés pour ce quatrième épisode de Hitman, au final, elles sont bien maigres vu leur utilité plus que limitée. Heureusement, Io Interactive parvient à surprendre par la qualité et l'envergure des missions proposées. Dommage pourtant que l'intelligence artificielle n'ait toujours pas fait ce bond en avant qu'on attendait d'elle et que finalement, Hitman reste Hitman, pour le meilleur et pour le pire. Agrandir les niveaux ne suffira pas toujours, il va falloir envisager d'innover vraiment.



Bande annonce


<

Commenter cet article